Et si vous deveniez bâtisseur de cathédrale ?

La Basilique-cathédrale Saint-Denis va faire l’objet de travaux spectaculaires dans les années à venir. 2400 tonnes de pierre seront nécessaires ! Le remontage de la tour nord et de sa flèche est attendu depuis 170 ans. Le chantier de reconstruction – qui sera visitable – doit démarrer à l’été 2022. Mais pour nous faire patienter, des animations sont proposés dès maintenant (de juin à octobre 2020). L’occasion d’un voyage dans le temps : on vous embarque au Moyen-Âge, à la rencontre des bâtisseurs de cathédrales.

 

60 millions pour planter 30.000 arbres

Comment faire plus de place à l’arbre en Île-de-France dans des zones urbaines qui sont parfois très denses ? Et comment favoriser plus de biodiversité au milieu des grands ensembles et des axes routiers ?
On va tenter de vous livrer des éléments de réponse en prenant la direction de la Seine-Saint-Denis. Le 93 annonce se lancer dans une politique de l’arbre avec un effort exceptionnel et durable.

Saint-Denis : coup d’envoi de l’opération du Centre Aquatique Olympique

Les travaux du chantier de la ZAC Plaine Saulnier et de l’emprise du futur Centre Aquatique Olympique, démarré en mars, se poursuivent sans retard malgré le confinement.

L’immense chantier de la ZAC Plaine Saulnier et de sa piscine olympique, équipement phare des Jeux Olympiques de 2024, est désormais sur les rails. Lors d’une visite de chantier, mardi 9 juin, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, a confirmé lors d’un point presse qu’il n’y aura pas de retard dans le calendrier des travaux malgré la crise sanitaire : « les acteurs ont réussi à tenir les engagements, à réunir les instances qu’il fallait y compris pendant le confinement, pour faire avancer ce dossier. Et aujourd’hui le chantier n’a pas pris de retard ».


« Nous avions un calendrier à respecter, nous l’avons respecté. Il sera livré en temps voulu » a confirmé Patrick Ollier, le Président de la Métropole du Grand Paris, maître d’oeuvre du projet de la ZAC Plaine Saulnier, où se trouvera Centre Aquatique Olympique.

Le lancement du chantier intervient près de trois semaines après le vote exceptionnel du Conseil métropolitain du 15 mai 2020 qui a désigné Bouygues bâtiment Île-de-France comme futur concessionnaire chargé de la construction, la maintenance et l’exploitation du Centre Aquatique Olympique et du franchissement piéton et cycliste attenant de l’autoroute A1.

Après les Jeux, cet équipement sportif sera un lieu d’apprentissage et de pratique du sport accessible à tous. Le Centre Aquatique Olympique répondra à la fois aux besoins du grand public et à l’organisation des compétitions nationales et internationales, promet la Métropole du Grand Paris.

Le chantier consiste, dans un premier temps, à la déconstruction des bâtiments du site, ancienne propriété d’Engie, puis aux travaux de dépollution à l’automne. La construction du Centre Aquatique Olympique doit débuter à l’été 2021, et être livré en avril 2024.

L’appel des Tiers lieux du Grand Paris à construire l’après Covid

Les tiers-lieux culturels du Grand Paris, unis et solidaires face à la crise sanitaire, ont lancé un appel pour construire ensemble la société d’après le 11 mai. Interview de Marie Floquet de Sinny &Ooko, Léa Morfoisse de La Lune Rousse & Ground Control et Vincent Prieur, président de l’association Curry Vavart.
Les tiers lieux de Seine-Saint-Denis signataires de l’appel : 
Le 6B (Saint-Denis), La Cité Fertile (Pantin), Ici Montreuil (Montreuil), Maison Montreau (Montreuil), La Marbrerie (Montreuil), Culturé (Pantin) La Fourmilière, Futé (Noisy-le Grand)

<div style=”position:relative;padding-bottom:57.25%;”><iframe style=”position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height:100%;” frameborder=”0″ allowfullscreen=”allowfullscreen” allow=”autoplay;fullscreen;geolocation” src=”https://player.myvideoplace.tv/?v=VIAG_PAD_200520″ ></iframe></div>

Ici l’appel lancé par les tiers-lieux culturels du Grand Paris :

 “Lieux de curiosité,  lieux hors normes, lieux ouverts, lieux écolos, lieux vivants, lieux alternatifs, lieux d’événements, lieux de création, lieux de culture et d’agriculture, lieux de partage, lieux à la mode, lieux d’accueil, lieux de résidence, lieux de résistance, lieux de construction, lieux de fêtes, lieux de travail, lieux de solidarité, lieux de convivialité, lieux de commerce, lieux d’échanges, lieux retapés, recyclés, réhabilités, lieux de rencontres, les tiers-lieux culturels partagent la foi, l’enthousiasme et l’énergie de changer le monde. 
Chacun porte un message environnemental, artistique, social et culturel.
Ce sont des associations, des coopératives, des collectifs d’artistes, des entreprises de l’économie environnementale sociale et solidaire et des acteurs privés.

Ils attirent et réunissent tous les jours des dizaines et des centaines de femmes et d’hommes qui viennent y travailler, y créer, expérimenter, ou qui viennent découvrir, échanger, rencontrer : actif.ve.s, inactif.ve.s, jeunes ou vieux, voisin.e.s, ami.e.s, entrepreneur.se.s, makers, militant.e.s, fêtard.e.s, artistes, artisan.e.s, jardinier.e.s,  agriculteur.trice.s, éducateur.trice.s, animateur.trice.s, cuisinier.e.s, sportif.ve.s, penseur.se.s, bénévoles, commerçant.e.s, inventeur.se.s, salarié.e.s du privé, agents de la fonction publique, indépendant.e.s, collectifs.

Aujourd’hui fermés pendant le confinement, ils restent debout et contribuent à la solidarité face à la crise, aux côtés des acteurs du champs sanitaire, social, éducatif, en mettant à disposition leurs ressources humaines et matérielles sur le territoire : distribuer des repas aux soignant.e.s ou aux plus fragiles, fabriquer des visières, des masques, soutenir les circuits courts et l’agriculture biologique, organiser des collectes solidaires de denrées, de matériel informatique, de blouses…

Comme beaucoup d’acteurs, les tiers-lieux subissent des pertes importantes à cause de la crise. Nombreux sont menacés de disparaître. Malgré le soutien des propriétaires fonciers, des collectivités, parfois de mécènes, leur économie repose principalement sur les services qu’ils proposent à des tarifs accessibles à tous : la mise à disposition d’espaces de travail et de ressources mutualisées, l’offre culturelle, la programmation événementielle, la restauration.

Pendant ce temps, dans la presse et sur la toile, on pense, on invente, on imagine“le monde d’après”.

Aussi singuliers que nous soyons, nous pensons qu’il est urgent et impératif de nous unir pour parler d’une seule voix :

LES TIERS-LIEUX SONT DÉJÀ LE MONDE D’APRÈS

Ils proposent localement des modes de vie respectueux de l’environnement, solidaires, durables, à l’échelle de leur quartier ou de leur ville.

Prenez le tiers-lieu le plus proche de chez vous, regardez ce qu’il fait quotidiennement pour contribuer à la recherche ou à la mise en oeuvre de solutions économiques et sociales à la crise environnementale et inégalitaire que nous vivons depuis 2008.

Les tiers-lieux culturels rassemblent déjà celles et ceux qui font la ville et que la société et les villes cloisonnent.

Ils sont déjà les lieux où l’on parle d’écologie en réunissant autant de novices que d’averti.e.s.
Ils sont déjà des lieux d’expérimentation de nouveaux modes de travailler et d’entreprendre.
Ils sont déjà des lieux de création et de diffusion culturelle alternative.
Ils sont déjà des lieux d’inclusion et de mixité sociale.
Ils sont déjà des lieux de résilience et d’engagement.

Avec vous toutes et tous, citoyen.ne.s, entreprises et collectivités, construisons localement la société d’après le 11 mai.

SIGNATAIRES :

Le 6B (Saint-Denis),
La Cité Fertile (Pantin),
Ici Montreuil (Montreuil),
Maison Montreau (Montreuil),
La Marbrerie (Montreuil),
Culturé (Pantin)
La Fourmilière, Futé (Noisy-le Grand)

Les Cinq Toits (Paris 16),
La Clef Revival (Paris 6),
La Constellation (Paris 2),
Le Collectif Curry Vavart (Paris 18 – Paris 20),
Grands Voisins (Paris 14),
Ground Control (Paris 12),
Igor (Paris 18),
Maïf Social Club (Paris 3),
Maison Marceau (Paris 8),
La Mine (Arcueil),
La PADAF (Antony),
Le Pavillon des Canaux (Paris 19),
Le Onzième Lieu (Paris 11),
La REcyclerie (Paris 18),
La Station – Gare des Mines (Paris 18),
Vive les Groues (Nanterre 92).
Le Crapo (Vitry-sur-Seine)
La Curiosité (Paris 5)
Le Domaine de Longchamp (Fondation GoodPlanet, Paris 16)
Les Canaux (Paris 19)
Jardin 21 (Paris 19)
Villette Makerz (Paris 19)
Atelier des jardiniers (Montrouge)
Le Remix (Paris et Provins)