Tidiane, l’histoire d’un des “1000 de Cachan”

Tidiane est un des « 1000 de Cachan » : un ancien occupant de ce que les journalistes de l’époque nomment le « plus grand squat de France » avec des familles venues de Côte-d’Ivoire, du Mali, du Maghreb ou d’Europe de l’Est. Son évacuation le 17 août 2006 avait alors fait du bruit. La lutte des anciens occupants était née, autour du slogan « Des papiers, un logement, une école. »

10 ans plus tard la réalisatrice Laure-Anne Bomati retrouve Tidiane dans sa nouvelle maison d’Emerainville en Seine et Marne. Que s’est -il passé durant ces années ? Laure-Anne Bomati invite Tidiane à jouer avec ses souvenirs, pour revenir sur l’histoire de Cachan.
Tdiane fait revivre le passé, raconte la débrouille, dans les interstices ; entre attente et sensation d’enfermement.

Inédit

Réalisation :  Laure-Anne Bomati
Lieu : Emerainville (77)
Production Quilombo films , TVM Est parisien
Durée : 56 minutes

sur viàGrandParis
Samedi 20 avril  à 22H30
Dimanche 21 avril   à 20h30
Dimanche  28 avril à 22H00

Sur TVM – vià93 
Samedi 20 avril 20h30 
rediffusion : voir grillades programmes

replay 30 jours 

Murs à pêches, parcelles de vie

Une ballade dans les Murs à pêches de Montreuil, d’hier et d’aujourd’hui.
Enfant de Montreuil et des Murs à pêches, le réalisateur chemine dans ces espaces parcellaires, et labyrinthiques à la rencontre de ceux qui aujourd’hui essaient de préserver et de faire revivre ce paysage.

Un film d ‘Alain Tyr
durée 1h50 mn 

Diffusion TVM Est parisien : voir grille
diffusion TNT viàGrandParis chaine 34
Samedi 24 février à 23h30
Dimanche 25 février à 20h30
Dimanche 4 mars à 21h30

En replay jusqu’au 05 mai 2019

Kit de survie, Serge Teyssot-Gay rend hommage à la banlieue

Depuis qu’il a quitté Noir Désir, Serge Teyssot-Gay défriche son propre chemin.  On le retrouve ici pour un concert hommage à la banlieue et à sa ville d’adoption Saint-Ouen.
Kit de survie est un  documentaire musical qui entrelace deux récits qui se nourrissent mutuellement : celui du concert donné à l’espace 1789 de Saint-Ouen et celui filmé  dans les rues audoniennes, sur le marché aux puces ou sur la pelouse du mythique Stade Bauer du Red Star.

Sur scène Kit de Survie  propose une musique entre rock et rap avec un sextet composé de Serge Teyssot-Gay à la guitare et de Cyril Bilbeaud à la batterie , accompagnés des rappeurs Marc Nammour et Mike Ladd, et des cuivres de Akosh S. et de Médéric Collignon


Réalisation : Josselin Carré
Lieu : Saint-Ouen (93) – Espace 1789
concert donné dans le cadre du festival Banlieues Bleues 2016
Durée : 52 minutes

Diffusion viàGrandParis
Samedi 23 mars  à 22H30
Dimanche 24 mars à 20h30  
Dimanche 31  mars à 22H00

Diffusion TVM Est parisien
voir grille des programmes

Replay jusqu’au 21 avril 2019 

 

Doc : Natan, le fantôme de la rue Francoeur

En 1927, Bernard Natan, Français d’origine roumaine, né Natan Tannenzapf, inaugure les studios de cinéma de Montmartre, rue Francoeur. Quelques années plus tard, il prend la direction de la firme Pathé qui devient Pathé Natan. Bernard Natan va profondément réorganiser l’entreprise et en assurer le succès. Mais la crise des années 1930 plonge l’économie dans la tourmente et Bernard Natan devient la proie de la presse d’extrême droite. En butte à une campagne antisémite, il est arrêté en 1938, déchu de sa nationalité française et enfin livré aux Allemands en 1942. Déporté à Auschwitz-Birkenau, il y mourra peu de temps après.

Après une trilogie sur les producteurs et un film sur Jean Zay, ministre du cinéma,  Francis Gendron dresse ici le portrait d’un des personnages les plus importants de l’industrie cinématographique de l’avant guerre,  oublié des historiens du cinéma.

Réalisation Francis Gendron
Avec la participation de Lénick Philippot et Françoise Ickowitcz, petites filles de Bernard Natan
Jacques Choukroun Historien économique du cinéma
Serge Klarsfeld Président de l’association des fils et filles de déportés Juifs de France
Production Label Vidéo, TVM Est parisien
Durée : 65 minutes

Sur viàGrandParis
Samedi 3 mars  à 22H30
Dimanche 4 mars à 20h30
Dimanche  11 mars à 22H00

Sur TVM Est parisien & vià93 : voir grille des programmes

En replay jusqu’au 01 avril 2019

Les chemins d’Oran, un film de Marion Mary

La réalisatrice Marion Lary a rencontré Zohra à Montreuil en 1998. Leurs enfants étaient amis en maternelle et se sont suivis jusqu’au lycée.

Quand Zohra décide d’aller à Oran sur les traces de son père, chanteur de raï et comédien, disparu avant sa naissance, Marion propose de l’accompagner.

Mais filmer une femme, même d’origine algérienne, dans les rues d’Oran suscite des problèmes, qui rejoignent la réalité des difficultés pour les femmes algériennes d’exister dans l’espace public.

Avec la participation des élèves de terminal du lycée Georges Clémenceau à Villemomble

 

film Inédit
Réalisation Marion Lary
Production Nausicaa films , TVM Est parisien
Année : 2019
Durée 52 minutes
Lieu : Montreuil (93) – Oran

 

Sur viàGrandParis
Samedi 23 février     à 22H30
Dimanche 24  février à 20h30  
Dimanche 3 mars   à 22H00

Sur TVM Est parisien
Samedi 23 février     à 20H30
REDIFFUSION : VOIR GRILLE DES PROGRAMMES

Replay jusqu’au 25 mars 2019

Paris au “beau temps des équipages”

Il y a à peine plus d’un siècle Paris trépidait sous le sabot des chevaux.
Pas un Parisien qui ne fut obnubilé par le noble animal. Où le loger ? Où se procurer le fourrage et le grain nécessaires à son confort ? Comment améliorer sa race ? De quel matériau revêtir la chaussée, afin de ne pas perturber sa foulée ? Fallait-il en manger la viande ? Autant de questions qui agitaient les salons et les bistrots, les salles de délibérations et les cabinets ministériels. Le cheval, c’était la grande affaire du moment. Jamais on n’en compta autant qu’à la Belle Époque…

Un film documentaire écrit par Nicolas Chaudun
Réalisé par Yves Billon
Une production Zaradoc films, Histoire,  TVM Est parisien
Durée 52 minutes
Lieu : Paris

Sur viàGrandParis
Samedi 16 février     à 22H30
Dimanche 17 février   à 20h30
Dimanche 24 février   à 22H00

Sur TVM Est parisien
Samedi 16 février     à 20H30
rediffusion sur 15 jours , voir grille des programmes

En replay jusqu’au 18 mars 2019

Des clés dans la poche, un film de Stan et Edouard Zambeaux

Quitter la précarité parisienne pour tenter de se reconstruire un avenir à Aurillac dans le Cantal. C’est le projet de vie que tentent une dizaine de familles ou d’individus isolés via un nouveau soutien social en expérimentation proposant logement, et accompagnement social pour faciliter l’accès à l’emploi.

Ce film condense deux ans dans les pas de ces personnages qui veulent se relever et de ceux qui les soutienne

Réalisation Edouard et Stan Zambeaux
Coproduction Yuzu Productions, Public Sénat, TVM Est parisien , Telim
En partenariat avec  l’association Aurore, la SA HLM Polygone, l’Union Sociale pour l’Habitat
Durée 55 minutes
Année : 2016 –

 

Sur viàGrandParis
Samedi 9 février     à 22H30
Dimanche 10 février   à 20h30
Dimanche 17 février   à 22H00
Sur TVM Est parisien
Samedi 9 février 20h30
En replay jusqu’au 10 mars 2019

L’ombre des ancêtres

Isolés aux confins des Carpates Ukrainiennes, vivent les Houtsoules. Au fil des travaux saisonniers, leurs chansons et leurs rituels païens révèlent le rapport ambigu qu’ils entretiennent avec leur passé. Y ressurgissent les Arméniens, les Tsiganes et les Juifs, ceux qui partageaient avec eux l’espace des montagnes reculées qui leur servaient à tous de refuge, avant que la guerre ne massacre les uns et ne disperse les autres, laissant les Houtsoules face à eux-mêmes.

Le film a reçu le Grand Prix du festival Traces de vie 2018  à Clermont-Ferrand

Film inédit à la télévision

Réalisation : Max Hureau
Durée : 85 minutes
Production : Oeil Sauvage   – TVM Est parisien
avec le soutien de la Scam Brouillon d’un rêve

Diffusion sur viàGrandParis
Samedi 2 février     à 22H30
Dimanche 3 février   à 20h30
Dimanche 10 février   à 22H00

Diffusion sur TVM Est parisien
Samedi 2 février 20h30 + rediffusions (voir grille)

En replay jusqu’au 02 mars 2019

 

la bataille d’Alger, l’empreinte

À partir d’interviews de personnalités de l’époque, d’archives et d’images du film, le réalisateur Cheikh Djemaï revient sur l’histoire du tournage du film « La bataille d’Alger » du cinéaste italien Gillo Portocorvo, l’émotion qu’il a suscitée en France lors de sa sortie et “l’empreinte” que ce film témoignage laisse encore aujourd’hui dans l’Histoire.

En 1965, quatre ans à peine après l’indépendance de l’Algérie, Gillo Portocorvo  entreprend un tournage sur les lieux mêmes des événements et situe avec réalisme ce drame à travers les différents personnages du film qui représentent chacun une facette du conflit. Avec ce film, il met en scène avec véracité l’anatomie des horreurs des paras du colonel Bigeard dans les ruelles de la casbah d’Alger, pour démanteler et décapiter le réseau urbain du FLN. Dès sa sortie, son film fait l’effet d’une bombe dans le paysage cinématographique et politique de l’époque et surtout en France, il fut censuré durant plusieurs années.
Gillo Portocorvo demeure presque inconnu par le grand public français, pourtant, il a tourné plusieurs films dont « La Bataille d’Alger », inspiré des témoignages de Yacef Saadi, ancien militant du FLN, pendant la guerre d’Algérie  (1954 – 1962)

 

Réalisation : Cheikh Djemaï
Durée : 55 minutes
Production : Label vidéo –  France 3 Corse – TVM Est parisien

Diffusion viàGrandParis – TNT chaine 34 –  box chaine 30
Samedi 19  janvier à 22H30
Dimanche 20 janvier   à 20h30
Dimanche  27 janvier    à 22H00

Diffusion TVM Est parisien
Samedi 19  janvier à 20H30
rediffusion : voir grille des programmes

En replay jusqu’au 17 février 2019

 

Flash Back, l’histoire d’un môme de Montreuil

C’est l’histoire d’un môme de Montreuil (93) manquant de se perdre après des années d’insultes proférées par ses copains de classe à cause de la profession de son père : “Sale fils de flic”.

Drogue, deal, virées à moto, rock’n roll, fric facile, addiction…, tout y passe pour échapper à l’insupportable monde des adultes. Des parents aimants, un appareil photo et une caméra vont briser la spirale infernale…


Un film à la première personne sur le parcours d’une vie avec ses difficultés , ses pertes, ses échecs et  ses recommencements, porté par l’utilisation d’images d’archives.

Réalisation : Alain Tyr
Lieu : Montreuil (93)
Durée : 84 minutes

 

Sur viàGrandParis :
Samedi 16  juin à 23h30
Dimanche 17  juin à 20h30
Dimanche 24  juin à 22h00

Sur TVM / vià93 : voir grille des programmes