Replay du Conseil Municipal de Montreuil du mercredi 7 décembre 2022

Conseil municipal de Montreuil du 6 décembre 2022 from Vià93 on Vimeo.


Au programme :

  • Budget 2022 – décision modificative n°1
  • Approbation du Règlement Intérieur relatif à la réservation des activités périscolaires et extrascolaires,
  • Approbation de l’adhésion de la ville de Montreuil à la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) de Montreuil et désignation des représentants de la Ville au sein de l’association,
  • Attribution de la délégation de service public sous forme de concession pour l’exploitation des marchés forains de la ville de Montreuil

Retransmission en direct sur SFR – Numéricable Canal 467 et les sites de vià93 et de la ville de Montreuil 

 

La télé du Salon – Le Café littéraire #1- Vivre, lutter et s’affirmer

Au Café littéraire du Salon, on refait le monde autour de six façons de le désirer : vivre, lutter et s’affirmer; voir autrement; se relier au vivant; se mettre en mots; imaginer et rêver; faire société.

Désirs de mondes : vivre, lutter et s’affirmer.

Mercredi 30 novembre – Avec la participation de l’autrice Maïa Brami, des auteurs Hervé Giraud, Taï-Marc Le Thanh et de l’auteur-illustrateur Geoffroy Monde. Et la classe de 3ème2 du collège Anatole France, Les Pavillons-sous-Bois (93).

Animé par Willy Richert.

La plus grande Maison de santé de France ouvre à Montreuil

« Ca fait des années que je ne suis pas allée voir un gynécologue. Je vais enfin pouvoir avoir un suivi gynécologique ! ». Emilie est « ravie ». Elle se rend à sa consultation après avoir obtenu un rendez-vous sur Doctolib. En plein désert médical, un nouveau centre de santé a ouvert ses portes à Montreuil, à proximité de la Croix-de-Chavaux. Avec ses 3 500m2 et ses 50 médecins, ce serait même la plus grande maison de santé de France.

« On a des généralistes, des pédiatres, des gynécologues, des ophtalmos, des radiologues… » détaille Baptiste Gérard, co-fondateur de Cap Horn Santé. Il ajoute : « on a un service de soins non programmés, comme des urgences, qui est ouvert de 8h à 20h du lundi au samedi. On peut traiter un bon 70 à 80% des pathologies du quotidien. »

Quelque part entre le médecin de ville et l’hôpital, le lieu s’est doté de matériel médical dernier cri tout en soignant sa déco. « Les patients sont très heureux. Certains restent assis en salle d’attente, ils ne veulent plus partir » s’amusent même Johanna Marciano, chirurgien-dentiste.

Avec le soutien financier de l’Agence Régionale de Santé, ce sont au total 18 millions € qui ont été investis dans cette structure privée. Ce qui ne signifie pas automatiquement des prix plus élevés. « Pour les médecins généralistes et les soins sans rendez-vous, on est en secteur 1. Il n’y pas de dépassement d’honoraires » explique Baptiste Gérard. En ce qui concerne les spécialistes, « ils s’engagent à des dépassements raisonnés. Ce qui permet aux patients d’avoir un meilleur remboursement de la part de la sécurité sociale et de leur mutuelle. Il n’y a quasiment aucun reste à charge » rassure le médecin.

A terme, Cap Horn Santé – installé au 55 rue Gaston Lauriau – s’attend à prendre en charge entre 1500 et 2000 patients par jour.

 

Réduire nos déchets avec la Bibliothèque d’objets de Montreuil

C’est l’endroit idéal pour recharger vos batteries ! Quand on pousse les portes de la BOM, on est accueilli par une drôle de machine : la RegenBox. Elle donne une seconde vie aux piles non rechargeables. « La plupart des piles jetables ne sont en fait pas en bout de vie : c’’est qu’on a juste pas les moyens de les tester. Du coup, il y a des piles qui sont encore bonnes » explique Tatjana Uskokovic, la coordinatrice de la BOM. « Les personnes qui viennent ici peuvent tester gratuitement leurs piles puis on les met à régénérer. »

Régénérer pour moins jeter et surtout pour moins consommer. Cette logique environnementale, fait l’ADN de la bibliothèque d’objets de Montreuil. On y trouve plus de 400 objets – des dons pour une grande majorité – que l’on peut louer. L’exemple-type, c’est la perceuse, « l’objet le plus emprunté chez nous » précise Tatjana Uskokovic. «C’est un objet que l’on utilise en moyenne 12 minutes au total dans sa vie. Plutôt que d’en acheter une entre 60 et 70€, on va la louer 5€ ».

5€ par semaine, c’est d’ailleurs le prix pour la plupart des objets à la BOM.

 

Le lieu propose également des ateliers d’auto-réparation. Ils ont lieu deux fois par semaine sur inscription. Ou comment ressusciter cette imprimante qui ne fonctionne plus…. « C’est bien de l’auto-réparation, il y a donc une dimension pédagogique » souligne la coordinatrice. « Les personnes sont aidées. » On répare donc soi-même, mais pas seul. Entre 4 et 5 objets sur 6 parviennent ainsi à être sauvés.

La BOM – située au 2 rue Girard, près de la Croix-de-Chavaux – a ouvert ses portes en avril 2022. Elle compte aujourd’hui plus de 600 adhérents.

 

Mauvaises filles au cinéma Méliès

Le vendredi 18 novembre à 14h00 et 20h30 en prélude aux 27e Rencontres du cinéma documentaire.
Sortie nationale le mercredi 23 novembre.

Insoumises, rebelles, incomprises ou simplement mal-aimées. Comme tant d’autres femmes, Édith, Michèle, Éveline et Fabienne ont été placées en maison de correction à l’adolescence.  Aujourd’hui, portée par une incroyable force de vie, chacune raconte son histoire et révèle le sort bouleversant réservé à ces « Mauvaises Filles » jusqu’à la fin des années 1970 en France.
Avec ce documentaire, la réalisatrice Émérance Dubas nous fait découvrir les témoignages de ces femmes qui ne se connaissaient pas, mais partagent pourtant la même histoire et révèle ainsi les violences systémiques de notre société.
 
Née à Angers, formée en Histoire de l’art, Émérance Dubas  débute par des installations audiovisuelles et des portraits d’artistes. Mauvaises filles est son premier long métrage documentaire.
 
Le film a été présenté dans plusieurs festivals (Champs Elysées Film Festival, Arte Mare, Festival du Film de Douarnenez…). Il a reçu le Prix des étudiants et le Prix du Public de la compétition documentaire du festival de cinéma de Valenciennes. 
 
Le film est produit par la société de production montreuilloise Les films de l’Oeil Sauvage (Frédéric Féraud, Quentin Laurent)  avec France TV et les chaines locales BipTV et  vià93. Distribution cinéma  : Arizona Distribution. Durée 1 heure 11 minutes 
 
Le film sera diffusé dans quelques mois sur vià93.  
Après En formation, Le Kiosque, Boum boum, L’énergie positive des dieux, Mauvaises filles est notre 5e documentaire sorti  au cinéma depuis 1 an.