Noisy-le-Sec ouvre sa Micro-Folie

Ce musée virtuel inventé par La Villette, et souvent associé a un FabLab, ouvrira ses portes le 21 septembre.

C’est un équipement culturel d’un nouveau genre qui s’installe à Noisy-le-Sec. A l’image des Folies du Parc de La Villette conçues par l’architecte Bernard Tschumi, la Micro-Folie sera composée d’un musée d’art numérique, d’un espace scénique, d’un fablab, d’un espace détente, d’un jardin d’agrément et d’une cuisine.

Le musée numérique réunit plus de 1000 chefs-d’œuvre numérisés du patrimoine culturel mondial issus d’institutions et musées remarquables à découvrir sur un écran géant connecté à des tablettes. Cette galerie d’art virtuelle propose une offre unique où amateurs et néophytes, pourront découvrir en détails des œuvres de natures variées (peintures, sculptures, œuvres musicales ou théâtrales) issues de collections prestigieuses, comme si on y était ! 

Plusieurs modes de visite et différents parcours de médiation seront proposés aux visiteurs en groupe ou individuellement. Un dispositif de découverte de la réalité virtuelle sera également mis à disposition. 

Le musée numérique se transforme en petite salle de spectacle grâce à sa scène dotée de tout l’équipement sons et lumière nécessaire. La scène devient le lieu d’une programmation éclectique : concerts, projections cinématographiques, ateliers, petites formes de spectacle vivant et conférences.

Le FabLab est doté de machines à commande numérique (imprimantes 3D, brodeuse numérique, machine à à customiser des T-shirts…) reliés à des ordinateurs. Cet espace s’adresse aux enfants, aux designers, aux artistes, aux bricoleurs et à tous ceux qui souhaitent inventer et développer leur créativité.

À l’extérieur, une terrasse aménagée et un jardin d’agrément de 300 m2 faisant appel à des techniques innovantes et respectueuses de l’environnement complètent l’offre. Une partie des murs du jardin peuvent accueillir des expositions temporaires grâce à un système de grilles et de cimaises.

La Micro-Folie Noisy-le-Sec a la particularité de proposer des ateliers de création culinaire, dans sa propre cuisine semi-professionnelle, et avec les productions issues du jardin.

Un coin lecture et ludothèque permet aux enfants et aux familles de se retrouver autour d’activités gratuites, de jeux et de documents variés (livres, albums de littérature jeunesse) mis à disposition du public.

Véligo : la location de vélos électriques longue durée

 Île-de-France Mobilités a lancé son nouveau service de location de vélos électriques. Pour la région Ile-de-France, l’objectif est d’inciter 2 millions de personnes à circuler en vélo. Aujourd’hui ils sont 650 000 utilisateurs réguliers. La région annonce aussi une aide de 500 euros à l’achat d’un vélo à assistance électrique pour chaque francilien.

Le cloître de St Denis centre d’art contemporain

L’ancien cloître de St Denis accueil de l’art contemporain. Avec « enfermement », le musée d’art et d’histoire de la ville perpétue depuis 30 ans son partenariat avec l’art moderne. 16 artistes ont ainsi investi les lieux et offre une exposition étonnante  ou chacun s’approprie à sa manière l’idée d’enfermement.

Infos pratiques :

Enfermement
Musée d’art et d’histoire de St Denis.
22 bis rue Gabriel Peri 93200
Jusqu’au 7 octobre

Le Sedif veut aller encore plus loin dans le traitement de l’eau de la Marne

C’est la plus grande usine de traitement de l’eau de France, l’usine de Neuilly sur Marne du Syndicat des Eaux d’Ile de France (SEDIF). Le Sedif teste ici une nouvelle technologie : la membrane d’osmose inverse basse pression. Elle doit garantir une eau plus pure, sans calcaire ni chlore. Elle sera mise en service, après travaux, en 2028 dans les usines de Choisy-le-Roi et Neuilly-Sur-Marne.

Bergers des villes, des brebis au pied des cités

Des brebis au pied des cités ! Depuis 5 ans  une association de Seine-Saint-Denis milite  pour promouvoir l’élevage en ville. Sac au dos et bâton sur l’épaule, bergères et bergers battent le pavé et  mènent leur troupeau sur les trottoirs de la ville.

Les deux réalisateurs, Louise de Champfleury et Dominique Dindinaud ont suivi  ces nouveaux bergers urbains. De la naissance à l’abatage en passant par la conduite et l’élevage du troupeau, le film raconte le  parcours de celles et ceux qui réhabilitent aujourd’hui le nomadisme urbain ; les moments de joie partagés avec les habitants mais aussi les difficultés rencontrées pour pérenniser une telle activité.

Un documentaire inédit qui vous fera adopter le « regard mouton », une nouvelle  façon de lire la ville en vous focalisant sur la nature en ville.

Réalisation : Louise de Champfleury et Dominique Dindinaud
Durée : 53 minutes
Production : Les films en hiver  TVM Est parisien
Lieu : Seine-Saint-denis  (93)

Sur viàGrandParis
Samedi 7 septembre   à 22H30
Dimanche 8 septembre  à 20h30
Dimanche  15 septembre à 22H00

Sur TVM Est parisien :
1ère diffusion samedi 7 septembre  à 20h30 , voir diffusions dans la grille des programmes