Opération ville morte à Montreuil

Fin des emplois aidés, baisse de la taxe d’habitation et diminution des dotations de l’État : les points de tension, on le sait, sont nombreux entre le Président de la République et les élus locaux. Des tensions qui seront au coeur des discussions du 21 au 23 novembre à la Porte de Versailles lors du 100ème Congrès de Maires de France. Et ce jeudi, la ville de Montreuil a donné le ton avec une journée de grève.. Reportage de Cédric Dandeville.

Le cri d’alarme des maires de banlieue (1/4)

Les maires de la région Ile de France sont inquiets. Face à la baisse des dotations de l’Etat, de la réduction des emplois aidés et d’une diminution des crédits de la politique de la ville, les moyens manquent pour assurer le quotidien et porter des projets d’avenir. Interviews de Patrice Bessac, maire de Montreuil, Stéphane Gatignon, maire de Sevran, Patrick Jarry, maire de Nanterre.

Le cri d’alarme des maires de banlieue (2/4)

Les maires de la région Ile de France sont inquiets. Face à la baisse des dotations de l’Etat, de la réduction des emplois aidés et d’une diminution des crédits de la politique de la ville, les moyens manquent pour assurer le quotidien et porter des projets d’avenir. Interviews de Yasmine Boudjenah, la 1ère adjointe au maire de Bagneux, du député de Sarcelles François Pupponi, et du délégué République En Marche Patrick Toulmet.

Le cri d’alarme des maires de banlieue (3/4)

Réunis à Grigny en Essonne pour leurs premiers états généraux de la politique de la ville, les maires ont exprimé leur colère contre la baisse des dotations de l’Etat, la réduction des emplois aidés. Interview de Philippe Rio, maire PCF de Grigny, et d’Anne Hidalgo maire de Paris.

Le cri d’alarme des maires de banlieue (4/4)

Les maires de la région Ile de France sont inquiets. Face à la baisse des dotations de l’Etat, de la réduction des emplois aidés et d’une diminution des crédits de la politique de la ville, les moyens manquent pour assurer le quotidien et porter des projets d’avenir. Ils se sont réunis à Grigny avec de nombreuses associations à l’appel de Villes et Banlieue et Bleu Blanc Zèbre. Interview de Jean-Philippe Acensi, Président de Bleu Blanc Zèbre.

Union sacrée des départements contre le Grand Paris de Macron

Les départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne pourraient disparaître. Emmanuel Macron voudrait les voir se fondre dans une métropole du Grand Paris renforcée. Les sept présidents des départements d’Ile de France, toute couleur politique confondue, font bloc. Ils étaient réunis mardi en conférence de presse. Une première.

Interviews de Stephane Troussel, Président (PS) du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, François Durovray, Président du Conseil départemental de l’Essonne et Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du val d’Oise.

 

Interviews : Ils refusent la disparition des départements de petite couronne

Ils refusent de voir disparaître dans la Métropole du Grand Paris les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Les sept présidents de départements d’Ile de France ont organisé une conférence de presse le 10 octobre 2017 contre un projet que préparerait Emmanuel Macron.

Interviews de Christian Favier, Président (PC) du Conseil départemental du Val de Marne, Stéphane Troussel, Président (PS) du Conseil départemental de Seine Saint Denis et Pierre Bédier, Président (LR) du Conseil départemental des Yvelines.

L’appel à l’aide des maires de banlieues

Ils ne s’en sortent plus. Les maires de banlieues, réunis à Grigny dans l’Essonne, réclament un fonds d’urgence immédiat doté de 100 millions d’euros pour 100 quartiers. Au quotidien, ils sont obligés d’abandonner des projets faute de moyens financiers. Réunis en Etats généraux de la politique de la ville, ils interpellent e gouvernement.
Intercview de Patrice Bessac Maire de Montreuil