Déconfinement : quel redécollage pour les musées ?

Les Franciliens retrouvent petit à petit une vie normale. Transports, éducation mais aussi culture. Les uns après les autres, les lieux culturels de notre région se déconfinent. On a rendez-vous dans quelques secondes au Musée de l’air et de l’espace du Bourget qui a rouvert ses portes. Vous entendrez sa directrice. Ensemble, on tentera de comprendre le contexte précis de cette réouverture. Déconfinement : quel re-décollage pour les musées ? C’est notre dossier d ‘actu.

Covid-19 et médias : Raphaël Enthoven – Pr Gilbert Deray

Bilan de Santé : Covid-19 et médias
La crise du covid-19 est bien plus qu’une crise sanitaire. Elle nous questionne sur notre rapport à l’information, à la science, aux élites … C’est à ces questions que le Professeur Gilbert Deray et l’essayiste Raphaël Enthoven répondent au micro de Jean-Claude Durousseaud, dans Bilan de santé, l’émission qui dresse un bilan de santé de notre société.

 

 

 

Mobilité : tous au vélo, tous mécanos ?

Vous êtes peut-être dans ce cas, vous faites peut-être partie de ces nombreux Franciliens qui ont décidé de sortir ou de ressortir leur vélo après le confinement. Et c’est bien connu : qui veut voyager loin ménage sa monture ! On prend la direction d’un atelier d’auto-réparation à Montreuil. Une pratique qui prend de l’ampleur grâce notamment au travail des associations. 

 

60 millions pour planter 30.000 arbres

Comment faire plus de place à l’arbre en Île-de-France dans des zones urbaines qui sont parfois très denses ? Et comment favoriser plus de biodiversité au milieu des grands ensembles et des axes routiers ?
On va tenter de vous livrer des éléments de réponse en prenant la direction de la Seine-Saint-Denis. Le 93 annonce se lancer dans une politique de l’arbre avec un effort exceptionnel et durable.

L’appel de l’ESS France à construire la société de l’après Covid

 
Des structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) sont en première ligne dans la crise sanitaire d’autres souffrent d’un arrêt net de leur activité. Aujourd’hui, le secteur de l’économie sociale et solidaire travaille à son rebond, au rebond même de la société avec l’idée de peser dans les choix de l’après-Covid. Jérôme Saddier, Président d’ESS France a signé un appel à tous ceux qui font l’ESS, ses 220 000 entreprises et 2,4 millions de salariés, «Pour que les jours d’après soient les jours heureux !». Il propose à l’Etat un « new deal «  où L’ESS serait un acteur décisif pour relocaliser les activités, investir dans de nouveaux secteurs, construire de nouveaux modèles entrepreneuriaux et répondre à des besoins sociaux nouveaux. Interview.
viàGrandParis/ Olivier Zanetta
 

 

Précarité alimentaire : une aide financière pour 25 000 collégiens de Seine-Saint-Denis

D’ici la fin du mois d’avril le Département de la Seine-Saint-Denis apportera une aide de 60 euros aux familles de 25 000 collégiens.

Cette aide exceptionnelle permettra d’aider les familles les plus modestes dont les enfants mangeaient habituellement à la cantine et ne payaient leur repas pas plus de 2,5 euros. “Elle représentera un soutien nécessaire alors que la fermeture des cantines et la multiplication des repas à domicile a entrainé pour de nombreuses familles une hausse des dépenses quotidiennes parfois très dure à supporter”, explique le Conseil départemental.
Olivier Zanetta / viàGrandParis

A Montreuil, des imprimantes 3D contre le Covid-19

 

Fabrication de masques en silicone ou en tissu, de supports de visières ou encore de pièces en impression 3D pour respirateurs, les initiatives se multiplient dans les manufactures collaboratives et solidaires du réseau Make Ici. Illustrations à Montreuil 

A la manufacture  Ici Montreuil, Arthur Dalaise et Charles Poirot, co-fondateurs de La Biche-Renard, startup qui crée du contenu pour l’impression 3D, ont décidé de mettre à contribution leurs quatre imprimantes afin d’aider le personnel soignant. Ainsi, ces deux jeunes makers ont commencé par fabriquer des visières pour l’hôpital André Grégoire de Montreuil (93). Pour aller plus loin et aider encore plus face à la propagation du virus, Arthur et Charles sont aujourd’hui en train de prototyper un masque de protection en silicone pour les équipes de l’hôpital Pompidou, à Paris.

De leur côté, Claire Dumont et Etienne Axelos, qui ont fondé Z-Zéro pour repenser le principe de l’impression 3D, ont créé leurs propres imprimantes et codes dans le but de fabriquer un objet plus résistant. Souhaitant aider ceux qui en ont besoin, ils ont ainsi conçu leur propre fichier pour imprimer des supports de visières. Aujourd’hui, Claire et Etienne sont capables d’imprimer 72 pièces en 6 heures. Pièces utilisées notamment par l’hôpital André Grégoire de Montreuil.

Un peu plus loin à Montreuil, les équipes du Fablab La Verrière se mobilisent aussi contre la propagation du Covid-19 en utilisant également l’impression 3D afin de réaliser des supports de visières et des attrape-poignées, notamment pour les agents municipaux. Frédérique Tissier, responsable du Fablab La Verrière, a également conçu un prototype de masque en tissu, le « mieuKrien » qui permet de renforcer les mesures barrière face au virus. Facile à fabriquer, la notice est disponible auprès des adhérents de la Maison Pop, association d’éducation populaire.

Pour rappel, Make ICI est le premier réseau de manufactures collaboratives et solidaires pour les artisans, artistes, startups et entrepreneurs du « Faire ». Présent en France depuis 2012 (à Montreuil, Marseille, Nantes, Aix-en-Provence, dans le Morvan) sur plus de 10 000 mètres carrés, c’est aussi la première communauté de makers de France avec 350 résidents professionnels qui créent chaque jour des produits « Fabriqués en France ».

Avec ses manufactures, Make ICI permet aux artisans de lancer et développer leur activité économique dans des ateliers partagés. Les parcs machines de fabrication professionnelle et numérique, les espaces de stockage et les salles d’assemblages sont mutualisés. Y ont été instaurés aussi : des formations techniques et des ateliers animés par des professionnels, des services d’accompagnement, etc.

Ces tiers-lieux sont par ailleurs conçus pour produire au cœur de la ville et au contact des habitants afin de permettre à ceux qui produisent d’être au plus près de ceux qui consomment et recréer ainsi une filière de production durable et pérenne.

Olivier Zanetta / viàGrandParis

L’élu montreuillois Jean-Charles Nègre est décédé du coronavirus

Jean-Charles Nègre,  élu de Montreuil et ancien Vice-président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis est décédé du Covid-19  vendredi 27 mars à l’âge de 71 ans. 

Figure nationale du PCF et membre de son comité exécutif , Jean-Charles Nègre avait été élu conseiller municipal pour la première fois à Montreuil en 1989 et avait participé aux responsabilités sous les mandats de Jean-Pierre Brard et de Patrice Bessac. 11e sur la liste « Montreuil est une chance » il avait été réélu au premier tour des municipales le 15 mars dernier, il devait être le doyen de la futur assemblée et à ce titre remettre l’écharpe au futur maire de Montreuil, comme en 2014.  
Jean-Charles Nègre était aussi le 2ème Vice-président d’Est Ensemble en charge de l’aménagement durable et conseiller métropolitain. 

Son décès a suscité de nombreuses réactions dans la classe politique à commencer par celle du maire de Montreuil, Patrice Bessac qui a publié une déclaration à lire sur le site de la ville de Montreuil. 
« Jean-Charles n’a jamais cessé de se battre pour faire avancer notre territoire, valoriser et faire reconnaître ses richesses humaines et culturelles et sans cesse défendre ses habitant.es. Jean-Charles aimait profondément Montreuil. Ce soir, je suis triste. Profondément triste. Jean-Charles était un ami cher »

Stéphane Troussel , Président du Conseil  départemental de la Seine-Saint-Denis
Je partage l’infini tristesse du Maire de Montreuil à l’annonce du décès de Jean-Charles Nègre. Jean-Charles Nègre était un ami, notre ami, un compagnon de route. Conseiller départemental depuis 2002 et vice-président jusqu’à 2015, j’ai beaucoup appris de lui »

Gérard Cosme, Président d’Est Ensemble
Vice-président d’Est Ensemble en charge de l’aménagement, il a porté au cours du mandat qui s’achève nombre de dossiers structurants pour notre collectivité, et notamment le plan local d’urbanisme intercommunal, le premier voté par un territoire de la métropole du Grand Paris. Nous avons pu apprécier au quotidien ses qualités humaines d’écoute et de travail, celles qui caractérisent le militant exigeant qu’il fût dans chacun de ses mandats.

Alexis Corbière , Député de Montreuil-Bagnolet
« Je veux témoigner que cet homme était un personnage hors du commun, d’une intelligence pétillante et d’une profonde humanité, Bien sur il savait être rude dans la controverse politique et défendait d’abord ses convictions communistes et son parti, qui pourrait lui reprocher ?»

Marie-George Buffet. Membre du PCF, ancienne Ministre 
“Il a su être d’un apport irremplaçable. Lorsque j’étais secrétaire nationale du PCF, j’ai pu apprécier son sens politique, sa finesse de jugement »,

Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris 
« Ferme sur ses convictions, républicain, il a toujours entrepris un dialogue constructif notamment à la Métropole”  

Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-sec, Vice-président d’Est Ensemble 
“C’est avec une immense tristesse que j’apprends ce soir le décès de Jean-Charles Nègre, élu de la ville de Montreuil, et d Est Ensemble… Il avait beaucoup œuvré pour la ZAC de l’Ourcq à Noisy , toujours dans la concertation et l écoute des élus noiseens. Nous perdons un élu dévoué et attachant.”

Mireille Alphonse, tête de liste EELV à Montreuil
“En vieux sage doté de qualités humaines chaleureuses, il était toujours disponible pour le dialogue entre partenaires politiques de gauche.”

Un livre d’or numérique a été mis en place  sur le site de la ville pour que chacun puisse lui rendre hommage. www.montreuil.fr .
La ville annonce aussi qu’un hommage public lui sera rendu après la fin du confinement.

Dynamo, le courant continu #6  Début de la fin, fin du début  

Une série de 6 x 26 minutes réalisée par Jacques Goldstein

Avec 
Papanosh, Roy Nathanson et Napoléon Maddox
Olivier Lélé, Ostrakinda et la tribu éphémère
Kamilya Jubran et Sodassi
Eric Chenaux, DD Dorvillier et Bass Clef
Myshia
Rodolphe Burger et Sohiane Saïdi 
Les écoliers et collégiens de La Courneuve, Clichy-sous-Bois et Epinay-sur-Seine

Concerts enregistrés à La Dynamo de Banlieues Bleues – Pantin
Houdremont, Scène conventionnée ; La Courneuve
L’odéon , Tremblay-en-France
L’Espace 93, Clichy-sous-Bois 

Une production La Huit
Producteur délégué : Stéphane Jourdain 
En coproduction avec 
Banlieues Bleues, Fotogram, vià93, viàGrandParis
(C) 2020

Episode #6  Début de la fin, fin du début  

 

 

DYNAMO EP06 from Cineplume on Vimeo.

Dynamo, le courant continu #5  Le temps des questions 

Une série de 6 x 26 minutes réalisée par Jacques Goldstein

Avec 
Papanosh, Roy Nathanson et Napoléon Maddox
Olivier Lélé, Ostrakinda et la tribu éphémère
Kamilya Jubran et Sodassi
Eric Chenaux, DD Dorvillier et Bass Clef
Myshia
Rodolphe Burger et Sohiane Saïdi 
Les écoliers et collégiens de La Courneuve, Clichy-sous-Bois et Epinay-sur-Seine

Concerts enregistrés à La Dynamo de Banlieues Bleues – Pantin
Houdremont, Scène conventionnée ; La Courneuve
L’odéon , Tremblay-en-France
L’Espace 93, Clichy-sous-Bois 

Une production La Huit
Producteur délégué : Stéphane Jourdain 
En coproduction avec 
Banlieues Bleues, Fotogram, vià93, viàGrandParis
(C) 2020

Episode #5  Le temps des questions 

 

DYNAMO EP05 from Cineplume on Vimeo.