Doc : Natan, le fantôme de la rue Francoeur

En 1927, Bernard Natan, Français d’origine roumaine, né Natan Tannenzapf, inaugure les studios de cinéma de Montmartre, rue Francoeur. Quelques années plus tard, il prend la direction de la firme Pathé qui devient Pathé Natan. Bernard Natan va profondément réorganiser l’entreprise et en assurer le succès. Mais la crise des années 1930 plonge l’économie dans la tourmente et Bernard Natan devient la proie de la presse d’extrême droite. En butte à une campagne antisémite, il est arrêté en 1938, déchu de sa nationalité française et enfin livré aux Allemands en 1942. Déporté à Auschwitz-Birkenau, il y mourra peu de temps après.

Après une trilogie sur les producteurs et un film sur Jean Zay, ministre du cinéma,  Francis Gendron dresse ici le portrait d’un des personnages les plus importants de l’industrie cinématographique de l’avant guerre,  oublié des historiens du cinéma.

Réalisation Francis Gendron
Avec la participation de Lénick Philippot et Françoise Ickowitcz, petites filles de Bernard Natan
Jacques Choukroun Historien économique du cinéma
Serge Klarsfeld Président de l’association des fils et filles de déportés Juifs de France
Production Label Vidéo, TVM Est parisien
Durée : 65 minutes

 

Sur viàGrandParis
Samedi 29 septembre à 22H30
Dimanche 30 septembre à 20h30
Dimanche  7 octobre à 22H00

Sur TVM Est parisien & vià93 : voir grille des programmes

En replay jusqu’au 11 novembre 

Laisser un commentaire

*